Lettres à Anne, François Mitterand

1218 lettres. 33 ans. 1218 lettres où se dévoile un écrivain, parfois poète, mais surtout un homme amoureux. Amoureux d’Anne.

“Tout de même, dis à Mazarine que je l aime. Chaque fois que nous l’avons voulu nous avons éclairé nos vies, notre vie, mon Anne” François, 26 novembre 1978 …

La lettre dont est issue cet extrait, François Mitterand l’a adressée à Anne Pingeot en 1978, seize ans après le début de leur histoire d’amour où le Sénateur de 43 ans courtise alors une jeune fille de 19 ans. S’en suivront trente trois années d’un amour caché, tendre, que le temps et les épreuves ne parviendront pas à ébranler.

Au fil de la lecture des lettres rédigées par François Mitterand à son Anne chérie, l’homme d’Etat s’efface au profit de l’amoureux, tendre, fragile, mais également pragmatique, planifiant les futures entrevues avec sa chère et tendre, lui faisant envoyer billets de train et pensant à réserver une couchette de nuit pour son confort !

Une plume que vous pouvez parcourir au gré de vos envies, l’abandonnant de temps à autre puis vous replongeant ça et là dans la douceur de ces mots contemporains que l’on jugerait dignes d’un temps passé.

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!