“Pour le moment, être citoyen, c’est résister”

“Pour le moment, être citoyen, c’est résister”

1942. Pégase rencontre le lynx. Il ne veut pas croire que sous ce dernier nom de code se cachent trois adolescents. Il continue malgré tout à donner des missions à François, Eusèbe et Lisa qu’il pense agir en qualité de messagers. Tandis que les Juifs de France se voient retirer leurs biens et porter l’étoile jaune, le notaire du village tente de prouver la descendance non-juive de sa famille retenue par les nazis. Et si l’oncle de François l’avait dénoncé ?

L’on retrouve dans ce 4ème volet ce qui a fait le succès des autres tomes de la série de Les enfants de la résistance  : la justesse historique du scénario et des dessins, complétée par son dossier pédagogique, le graphisme doux aux couleurs de la seconde guerre, et l’hommage à l’ensemble des résistants en toile de fond.

L’escalade de la persécution des Juifs

L’escalade est le titre de ce 4 ème tome. Car c’est bien en effet d’escalade de persécution des Juifs qu’il s’agit en cette sombre année 1942 au cours de laquelle les dirigeants nazis organisent la solution finale à la question juive. Les Juifs de France font alors l’objet de mesures discriminatoires, supposées légitimées scientifiquement par la propagande nazie.

Avec l’arrivée de Pierre Laval au pouvoir, l’année 1942 est également caractérisée par les grandes rafles, celles du vél d’hiv, ainsi que celles d’initiative française dans les villes de zone non occupée, dont les prémisses étaient déjà annonciateurs dans les rafles de Paris de l’année précédente.

La justesse pudique

Encore une fois, Ers et Dugomier nous livrent une pépite. Tant au niveau du scénario que du graphisme, la justesse est de mise : point de violence ni d’expressions complexes. Cette bande dessinée est destinée principalement à la jeunesse qui se reconnaîtra dans le vocabulaire accessible (“(..) chaque Juif fut appelé à venir chercher trois pièces de tissu (..) à porter dès l’âge de six ans”), ainsi que de les dessins, dont les traits pudiques suggèrent la violence sanglante de la guerre plutôt que de la montrer. Par exemple, l’évocation de la déportation est effectuée via un bout de papier envolé d’un train. Encore, le vel d’hiv est abordé graphiquement via une petite case non détaillée.

On apprécie particulièrement que cette justesse historique empreinte de pudeur se retrouve de manière plus détaillée dans le désormais traditionnel dossier pédagogique de fin de tome.

Un hommage à l’ensemble des anonymes

La manière de penser de François, Eusèbe et Lisa, même si elle avait déjà beaucoup évolué depuis le tome 3, est à assimiler à celle des adultes, bien que certains de leurs préoccupations demeurent celles des adolescents dans leur âge. Ils deviennent de trop jeunes adultes dans des corps et des voix d’ado.

Conscient de l’unique voie possible, à savoir plus que jamais la résistance suite à l’escalade de la persécution des Juifs, le lynx continue sa mission, périlleuse mais absolument nécessaire face à cette France divisée.

Les ados évoluent, leurs corps changent, ils grandissent, et avec eux évolue également la psychologie des personnages secondaires. Sans dévoiler l’intrigue, la complexification du personnage de l’oncle de François est emblématique de la face non manichéenne des choses présentée dans cette série (et dont j’avais déjà discuté ici), tout comme l’illustre également la nécessité pour la résistance de réduire aux silences certains de ses opposants.

Copyright Le Lombard 2018

 

Au travers des actes ces ados, c’est l’ensemble de la résistance anonyme qui se livre à nous. A tous ces hommes, et ces femmes qui, dès 1942 ou plus tôt, se sont unis pour un bien commun supérieur à eux face à l’escalade de la violence. Une réponse humaniste à des actes qui ne l’étaient pas.

Copyright Le Lombard 2018

L’actualité ne peut que malheureusement siffler à nos oreilles que l’escalade n’est jamais bien loin. Bien que destinée à la jeunesse, je recommande à tous la lecture de cette bande dessinée qui constitue à mon sens une piqûre de rappel d’une maladie dont l’humanité n’est pas vaccinée. Comme l’indique justement le notaire du village à un officier nazi : “J’ai pu constater dans quantité de recherches généalogiques que les peuples sont bien plus mélangés que vous le croyez”.  Je salue à cet égard les initiatives citoyennes s’opposant à la restriction des droits et libertés fondamentaux. Parce que plus que jamais, « pour le moment, être citoyen, c’est résister ».

(4,5 / 5) Ers, Dugomier, Les enfants de la résistance tome 4, Le Lombard, 2018, 56 p. 10,95 EUR

Billet rédigé en hommage à mon grand-père qui a lui-même été un enfant de la résistance

 

Cette semaine, c’est Moka accueille les amoureux des bulles !

Suivre:
Partager:

31 Commentaires

  1. 7 février 2018 / 7 h 20 min

    J’ai noté ces titres, je ne savais pas qu’il y avait un quatrième, chouette!

    • Aurore
      7 février 2018 / 8 h 11 min

      Je pense même qu’il devrait y en avoir jusqu’a 7! On est seulement en -052. Malheureusement, la guerre n’est est encore loin d’etre finie …

  2. 7 février 2018 / 7 h 24 min

    Déjà que quatrième opus de la série !! Le temps file. J’ai repérée cette série que je voudrais mettre entre les mains de mes loulous

    • Aurore
      7 février 2018 / 8 h 10 min

      N’hésite pas ! En revanche, en-dessous d’une dizaine d’annees, je lirais avec eux afin de répondre à leurs interrogations éventuelles 🙂

  3. 7 février 2018 / 8 h 10 min

    Je ne t’ai lue qu’en diagonale car je n’ai lu que le premier pour le moment.
    Mais la suite viendra car j’ai beaucoup aimé !

    • Aurore
      7 février 2018 / 8 h 13 min

      Oui, attends eutre-un peu dans ce cas même si j’ai essayé de ne pas decoiler l’intrigue 😉 Ce que je peux te dire en revanche et que tu peux lire, c’est que cette BD est toujours un coup de cœur, tome après tome !

  4. 7 février 2018 / 8 h 44 min

    Une série que je vais lire quand elle sera terminée.

    • Aurore
      7 février 2018 / 9 h 23 min

      Tu ne seras pas déçue 😉

  5. 7 février 2018 / 9 h 13 min

    Ca a l’air super ! Faut que je regarde si ma médiathèque a commencé la série 😉

    • Aurore
      7 février 2018 / 9 h 24 min

      Si elle ne l’a pas encore, propose-lui de se la procurer car cette série est vraiment didactique avec son dossier pédagogique. Elle peut être utilisée par les écoles par exemple

    • Aurore
      7 février 2018 / 9 h 25 min

      Je peux t’assurer que c’est une jolie découverte 🙂

  6. 7 février 2018 / 10 h 04 min

    Je pense aussi que cela pourrait me plaire!

  7. 7 février 2018 / 10 h 31 min

    Je vais y venir à cette série, elle ne peut que me plaire !

  8. 7 février 2018 / 10 h 55 min

    Oh oh …. tu m’intrigues 😉 .. Pourquoi pas même si je n’aime pas trop l’esprit des séries.

  9. 7 février 2018 / 11 h 14 min

    J’ai commencé cette série pour mes collégiens et elle a déjà un franc succès !

  10. 7 février 2018 / 11 h 35 min

    Il me semble qu’il y a un dessin animé tiré de cette BD, non ?

    • Aurore
      7 février 2018 / 16 h 31 min

      Je ne pense pas non, mais je vais me renseigner !

  11. 7 février 2018 / 12 h 09 min

    Il faut absolument que je découvre cette série qui plairait aussi à mon fils! Merci pour la découverte.

  12. 7 février 2018 / 13 h 41 min

    J’en suis resté au premier, que j’avais beaucoup aimé, mais les autres attendent sagement sur mes étagères.

  13. 7 février 2018 / 15 h 36 min

    Je n’ai lu que les deux premiers, je crois… La parution des tomes suivants est assez rapide ! Chouette pour pouvoir lire la série sans trop attendre !

  14. 7 février 2018 / 16 h 04 min

    J’aime bien l’idée de monter l’évolution psychologique des ados.
    Merci pour la découverte.

  15. 7 février 2018 / 16 h 29 min

    j’ai mis le T1 dans ma WL (j’adore le dessin 😀 )

  16. 7 février 2018 / 17 h 25 min

    J’aimerais bien découvrir cette série. Les planches me plaisent beaucoup.

  17. 7 février 2018 / 20 h 48 min

    Quel beau billet ! Je pense que je vais acheter cette série pour le CDI !

    • Aurore
      8 février 2018 / 8 h 01 min

      Merci 🙂 (CDI ? )

  18. 7 février 2018 / 22 h 27 min

    Depuis le temps que cette série me tente, je vais bien finir par trouver un moment pour lire les différents tomes!

  19. 8 février 2018 / 1 h 19 min

    Oh, ça peut me plaire. J’aime beaucoup le dessin. Surtout que j’aime l’idée de parler des anonymes dans l’histoire! Merci!

  20. 8 février 2018 / 13 h 43 min

    C’est une série à découvrir visiblement ! Le devoir de mémoire est quelque chose d’important à transmettre à nos enfants. J’ai justement fait écouter à ma fille hier soir “Le chant des partisans” et tenté de lui expliquer ce qu’était la résistance.

  21. 9 février 2018 / 8 h 36 min

    Je ne connais pas (encore) cette série! 🙂

  22. 11 février 2018 / 20 h 14 min

    J’ai lu et beaucoup aimé les 3 premiers, je lirai celui-là aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!