Le poids de la neige, le poids de celle qui nous étouffe et nous enserre comme un étau

Le poids de la neige, le poids de celle qui nous étouffe et nous enserre comme un étau

Alors qu’il venait en visite dans son village après 10 ans d’absence, un jeune mécanicien est victime d’un accident grave. L’hiver arrive, et avec lui son lot de neige, l’obligeant à rester sur place. Sans famille, on décide qu’il vivra avec un vieil homme, Matthias, qui aura la charge de prendre soin de lui le temps de sa convalescence. En contrepartie, Matthias, lui aussi prisonnier de la neige, sera du premier convoi quittant le village après la fonte, afin qu’il puisse rejoindre au plus vite celle qui partage ses jours depuis 57 ans.

Un huis clos avec la neige comme étau

Un mur. De neige. Mais aussi de silence. De malaises. De non-dits. De manigances. Tandis que la neige monte, on assiste à un huis clos dans cette maison dans laquelle Matthias et « son » blessé sont faits prisonniers. La tension constante ne se tait guère. Elle se fait lancinante.

Nous comprenons aisément que Matthias a quelque chose à cacher, sans comprendre réellement quoi. Nous respirons avec le blessé lorsque Joseph et Maria viennent leur porter vivres ou soins. Nous grelottons sous ces centimètres de neige que nous comptons aussi. Nous aspirons à les voir descendre afin de nous délivrer de cet hiver qui n’en finit plus.

« En fait, les gouttes d’eau semblent être attirées par notre présence, par notre odeur, par notre chaleur. Elles fondent sur nous avec l’instinct des grands carnassiers qui ont dans leurs veines le souvenir immémorial de leurs ancêtres encerclant méthodiquement leurs proies avant de les dévorer.  

Soudain, Matthias assène un coup violent sur la table. Sa tasse de café se renverse et se brise par terre. Ca ne se peut pas, vocifère-t-il, c’est impossible ! »

Les émotions du narrateur associées à la lenteur de l’intrigue

Le poids de la neige  est le deuxième roman de Christian Guay-Poliquin, auteur Québécois de 35 ans dont le premier opus, Le fil des kilomètres, publié en 2013, vient d’être réédité par la Bibliothèque Québécoise. Avec Le poids de la neige, il nous fait glisser dans la peau du narrateur dont nous ressentons les émotions. Loin du rythme agité d’une grande ville, ce roman porte la marque de la lenteur de l’intrigue. Le temps s’y allonge autant que cet hiver à l’aide des nombreuses descriptions narratives.

J’ai particulièrement apprécié la créativité des titres des chapitres, dont Icare en particulier, ainsi que celle des sous-chapitres, des numéros, dont je vous laisse découvrir la signification.

« 3. Icare – Si tu voles trop bas, l’humidité plombera ton plumage et tu t’écraseras au sol. Si tu voles trop haut, la chaleur du soleil désintégrera tes ailes et tu sombreras dans le vide. Je te répéterai cette leçon deux fois, dix fois, cent fois. Puisque, à ton âge, on se croit tous invincibles. (…) »

Le style clair, voire limpide, associé à l’intrigue bien cousue, feront de ce roman une jolie découverte pour les amateurs de descriptions. Rien d’étonnant à ce que Le Poids de la neige ait remporté le Prix France Québec 2017 qui récompense un auteur Québécois et a pour but l’aide à la diffusion et à la connaissance en France des romans publiés au Québec.

(3,5 / 5) Christian Guay-Poliquin, Le Poids de la neige, éd. de l’Observatoire, 2018, 19 EUR

Suivre:
Partager:

4 Commentaires

  1. 10 février 2018 / 15 h 53 min

    Comme tu le sais, je suis en train de le lire alors je reviendrai quand je l’aurai terminé ! 😉

    • Aurore
      10 février 2018 / 15 h 55 min

      Oui Camille, ne lis pas mon billet tout de suite! 😉

  2. 25 février 2018 / 20 h 57 min

    Je le lis moi aussi, je fais comme Camille ! 😀

    • Aurore
      25 février 2018 / 20 h 59 min

      Idem que vous les filles : je préfère passer à côté des billets quand ma lecture est en cours ou prévue ( mais il m’arrive de craquer malgré tout!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!