Des fées modernes à l’assaut de Bruxelles

Des fées modernes à l’assaut de Bruxelles

Yacha, jeune libraire bruxelloise, s’ennuie dans son quotidien que sa nouvelle coloc Rudica, semblant sortie d’un conte de fées, va bousculer. Cette jeune fille aux longs cheveux blonds, qui prétend avoir échappé aux griffes d’un ogre grâce à une potion magique, lui apprendra à faire pousser les plantes et à égayer et colorer Bruxelles de ses dessins. Petit à petit, elles deviendront les guérisseuses du quartier, espèces de sorcières modernes, ce que certains ne manqueront pas de critiquer.

Rêve ta vie en couleur, c’est le secret du bonheur

Tifafanie Vande Ghinste s’inspire des dryades, ces nymphes présidant au culte des arbres et de la forêt, pour imaginer les personnages principaux de sa première bande dessinée, qu’elle délocalise des forêts vers la ville, en l’occurrence Bruxelles.

Draydes raconte une histoire doucereuse où les femmes qui souhaitent obtenir une indépendance sont assimilées à des sorcières et en paient le prix fort ; une histoire où les « sachant », hommes, tentent d’intimider deux petites nanas ayant pour seul désir d’embellir le quotidien des autres, en asseyant leur autorité via une prétendue légitimité.

Avec un dessin tout en douceur, l’autrice nous emmène dans un monde enchanteur, où les plantes poussent à foison dans un milieu urbain et où les amitiés féminines engendrent la bienveillance. Dryades constitue une parenthèse enchantée au quotidien, nous rappelant que de petites actions peuvent naître de la couleur, secret du bonheur.

Copyright 2018 Tiffanie Vande Ghinste & La Boîte à Bulles

Un conte de fées moderne

Nous lisons, un sourire aux lèvres, un conte de fées moderne, où les visages des personnages se déforment en fonction des émotions, où les méchants ont des longs nez et des mentons proéminents. au sein duquel les dryades parsèment leurs petites touches de couleur ci et là, laissant place planches noir et blanc du début donnent vie à du beau, joyeux et coloré.

Même si certaines perspectives peuvent parfois sembler peu naturelles, ou que le coup de crayon ne m’ait pas paru toujours très assuré, la première bande dessinée de Tiffanie Vande Ghinste est une jolie découverte pour une autrice que l’on sent éprise de liberté et dont on attend qu’elle nous dévoile tout son potentiel.

Copyright 2018 Tiffanie Vande Ghinste & La Boîte à Bulles

(3 / 5) Tiffanie Vande Ghinste, Dryades, La boîte à bulles, 2018, 88 p., 18 EUR

Cette semaine, on bulle chez Stéphanie 

Suivre:
Partager:

5 Commentaires

  1. 21 mars 2018 / 22 h 42 min

    Très intrigant et poétique comme univers…!

  2. 22 mars 2018 / 19 h 16 min

    J’adore le dessin. Merci pour la totale découverte, Aurore.

  3. 25 mars 2018 / 0 h 54 min

    Hum pourquoi pas ! Le traitement des couleurs m’intrigue

  4. 28 mars 2018 / 7 h 54 min

    J’aime beaucoup l’utilisation de la couleur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *