Mai 68. “Sois jeune et tais-toi”

Mai 68. “Sois jeune et tais-toi”

Sous les pavés. Que retient-on des événements de mai 68, mis à part quelques slogans et photos célèbres? Que savons-nous de leur portée effective sur le régime français de l’époque ? Sans prétendre à une présentation exhaustive des faits de l’époque, Warauts et Raives nous raconte les derniers révolutionnaires de France grâce à Sarah, Gilles, Didier, Françoise et Jay, une bande de jeunes aux motivations différentes mais aux convictions bien présentes. Comme toujours avec la collection Signé, nous lisons une BD de très grande qualité, tant scénaristique que graphique. A lire absolument !

“Sous les pavés, la plage”

Les événements de mai 68 sont terminés depuis quelques jours. Paris a quelque peu repris son calme. Jay Ferguson, un étudiant inscrit à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, est entendu au commissariat. Que faisait-il pendant les événements ? Quels sont ses liens avec Didier, Sarah, Gilles et Françoise? Pourquoi a-t-il tant photographié cette dernière ? Et lui a-t-il avoué son passé ?

Nous suivons l’interrogatoire de cet étudiant américain qui nous plonge sous les pavés volants parisiens. Jay raconte Didier, Sarah, Gilles et bien sûr Françoise, dont il est éperdument amoureux. Bien que des raisons différentes les animent, la bande qu’ils ont constituée de fait souhaite le renversement du général.

Copyright Warnauts/Raives/Editions du Lombard 2018

 

 

 

 

 

Copyright Warnauts/Raives/Editions du Lombard 2018

Une bande de jeunes parmi les derniers révolutionnaires

Warnauts et Raives, après avoir abordé la Belgique rurale des années 40 à 60, avec Les Temps nouveaux, Après-guerre et Les Jours Heureux, se concentrent maintenant sur quelques semaines-clés de l’histoire de France. Ce récit n’a pas vocation à résumer à lui seul les événements de l’époque mais s’attache plutôt à illustrer les derniers révolutionnaires français.  A l’appui d’une documentation fouillée, un des protagonistes d’une bande de jeunes parmi tant d’autres nous conte leurs faits et gestes des derniers jours de mai 68,  que l’on vit à un rythme effréné.

Chacun nous fera découvrir des motivations différentes à son engagement et à ses convictions, comme par exemple Sarah, qui voit dans les événements une manière de contrer la bourgeoisie à laquelle elle appartient, ou Didier, qui a été écarté plus tôt du mouvement nationaliste guadeloupéen auquel il appartenait, ou encore Jay, dont le voile du passé chaotique se lève peu à peu.

A la documentation détaillée des événements s’ajoute le trait de l’ambiance révolutionnaire

Comme toujours avec la collection Signé du Lombard, l’album est d’une grande qualité, tant scénaristique que graphique : les événements historiques sont autant  documentés que le trait qui les appuient y ajoute l’ambiance révolutionnaire et empreinte de liberté de l’époque. Pas étonnant lorsque l’on sait que Warnauts et Raives sont associés depuis plus de trente ans et ont réalisé ensemble une quarantaine d’albums, grâce à une méthode peu orthodoxe : ils utilisent leur quatre mains pour tout ce qui ne concerne ni les mots ni la couleur de la BD. Un vrai travail collaboratif qu’ils nourrissent de lectures communes, de voyages et de rencontres.


A lire absolument.

(4,5 / 5) Warnauts & Raives, Sous les pavés, Le Lombard, Collection Signé, 2018, 80 p., 16,45 EUR

 

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *