Un moment de lecture artistique

Un moment de lecture artistique

Maylis de Kerangal. A la lecture de ce nom, vous vous remémorez probablement quelques lignes de Réparer les vivants, le roman d’une greffe cardiaque qui aura valu tous les honneurs à l’autrice en 2014.

Comment se réveiller  après une telle vague ?

Prendre le temps, un peu,

Se documenter, beaucoup,

 Intégrer un milieu,

 Où l’artiste n’est pas fou,

 Esquisser par touches une aquarelle encrée,

Visualiser la couche de couleurs dégagées ,

De son stylo se munir,

Coucher sur le papier,

 Le beau, le faux, le coloré,

Subtilement illustrer la liberté retrouvée,

L’appeler Karst,

Prénom Paula,

La forger rue du Métal,

Térébenthine et minérale,

La mélanger au végétal, à l’animal,

Donner une mine de vérité

A ces trompe l’œil réalisés

Avoir le monde à sa portée

Un phoenix des Beaux-Arts

Avec « Le monde à portée de main », l’autrice à succès Maylis de Kerangal n’a pas fini de nous étonner. Après avoir exploré la cardiologie, elle nous apparaît tel un phœnix des Beaux-Arts dans l’école de la rue du Métal à Bruxelles, renaissant une nouvelle fois de ses cendres à Lascaux.

La technique de la discipline picturale ne lui échappant guère, elle lui permet de faire évoluer avec aisance ses personnages dans le monde du factice et de la reproduction. Par couches, elle nous dévoile le quotidien contrasté d’une femme libre de son temps, Paula, déterminée et résolue à percer dans ce monde de pinceaux et de passion.

Un moment de lecture artistique à recommander au sein de cette rentrée littéraire !

Maylis de Kerangal, Un monde à portée de main, Verticales, 2018, 285 p., 20 EUR

Suivre:
Partager:

1 Commentaire

  1. 17 août 2018 / 10 h 02 min

    J’avais adoré Réparer les vivants.
    Je compte bien lire celui-ci…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!