Le sang du Kivu coule de nos smartphones

Le sang du Kivu coule de nos smartphones

La Metalurco, la boîte dans laquelle il bosse, François pensait la connaître plutôt bien. D’ailleurs, ses boss l’ont aidé à grimper rapidement les échelons. Employé modèle, il n’ignorait évidemment pas que le coltan, minerai que l’entreprise exporte à prix d’or pour l’installer dans des smartphones, était extrait en partie depuis le Sud Kivu, province du Congo.

Confronté sur place à la réalité du terrain, le jeune cadre déchante vite en découvrant le sort réservé à la population locale, en particulier à Violette, une fillette miraculeusement sauvée d’un massacre, grâce au courage de son frère.

 

Copyright Lombard 2018

François ne peut assister impuissant à cette catastrophe humanitaire à laquelle la Metalurco prend partie. Il démissionne. Mais, se désolidarisant de l’entreprise, il doit faire face aux milices qui lui réclament la petite fille. Le seul moyen de la sauver est de parvenir à rejoindre la clinique du Dr Mukwege.

Prix Nobel de la Paix

Non, ce nom ne vous est pas inconnu. Le Dr Mukwege, le gynécologue « réparant » les femmes victimes de sévices sexuels au Sud-Kivu vient en effet de recevoir le Prix Nobel en octobre 2018, juste avant la sortie de la bande dessinée. Surpris par la nouvelle de la réception du prix alors qu’il opérait, le Docteur a dédié son prix « aux femmes de tous les pays du monde, meurtries par les conflits et confrontées à la violence de tous les jours. Je voudrais vous dire qu’à travers ce prix, le monde vous écoute et refuse l’indifférence… C’est vous, les femmes, qui portez l’humanité. »

L’idée d’une bande dessinée sur le sort réservé aux populations locales du Sud Kivu, exploitées et massacrées au nom de l’exploitation du coltan, a germé dans l’esprit de Van Hamme grâce à sa rencontre avec un médecin belge, le Dr Cadière, travaillant régulièrement aux côtés du Dr Mukwege. Ignorant à l’époque de la situation du Sud Kivu, le scénariste s’est rapidement passionné sur le sujet, emmenant avec lui dans l’aventure Christophe Simon.

 

Copyright Lombard 2018

Telle une œuvre journalistique dessinée, Kivu retrace au travers l’histoire de François, celle, tragique des habitants du Sud Kivu. Elle nous apporte son lot d’informations complexes distillées avec pédagogie par Van Hamme, tandis que Simon, à la manière d’un journaliste de guerre armé de sa caméra à l’épaule, s’empare de son crayon afin de dénoncer la construction industrielle de smartphones tachés de sang. Le trait ne ment pas : impossible de ne pas sentir que Simon a accompagné les Drs Cadière et Mukwege en salles d’opération.

Un chef d’œuvre que vous vous devez de lire !

(4 / 5)Van Hamme – Simon, Kivu, Le Lombard, 2018, 72 p. 14,99 EUR

 

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!