Décembre – Grand Prix des Lectrices Elle

Décembre – Grand Prix des Lectrices Elle

ROMAN

D’un style fluide, Julia Kerninon nous emporte dans l’amour tapi dans l’ombre, celui d’une femme, déterminée dès son plus jeune âge à protéger son meilleur ami, le peintre de renom qu’il est devenu en partie grâce à elle. Devenus octogénaires, ils se croisent par hasard elle et lui dans les rues de Londres. Dire qu’ils vivaient si proches sans le savoir. Tout lui revient alors. De leur enfance italienne, avec la haine familiale comme dénominateur commun, à leur appartement hollandais, en passant par cette demeure normande, lieu du drame. Qui aurait pu croire que tant d’abnégation mènerait à un assassinat ?

Une plume incroyable, un destin de femme dévouée que rien n’arrêtera, surtout pas la raison.  A lire absolument !

ESSAI

Une photo, quatre enfants, des sourires, Nice dans les années 30, comme un calme avant la tempête. Les enfants de la famille Jacob, dont la plus celèbre, Simone, sera plus connue sous le nom de Veil. L’auteure revient sur l’enfance de cette famille bientôt décimée, pour raconter les heures qui précèdent ainsi que celles qui suivent la déportation. Le retour à la vie, si tant est que l’on puisse l’appeler comme telle, des anciens déportés, n’intéresse guère à la fin de la guerre.

Très documenté, cet ouvrage nous informe sur la destin de la famille Jacob, celle de Simone Veil. Malgré la recherche manifeste, le style de l’auteur n’est pas parvenue à me convaincre.

POLICIER

Dura lex sed lex (la loi est dure mais c’est la loi). A Rhode Island, elle dispose que « tout délinquant juvénile, quel que soit son crime doit être remis en liberté à 21 ans ». Kwane, jeune déliquant de couleur noire, devrait donc sortir de prison à sa majorité. Sa détention pourtant perdure, alors jugé coupable de plusieurs crimes non élucidés, malgré de fausses accusations et une absence manifeste de preuves.La loi serait-elle appliquée de façon discriminatoire à Rhode Island ?

Comme tout thriller, l’intrigue début par plusieurs crimes. L’intérêt de ce récit qui nous tient en haleine réside non pas dans la recherche du suspect, Kwané étant en effet déjà écroué, mais bien dans l’analyse et le questionnement de l’application des lois. Mon cœur de juriste n’a pu que succomber pour ce récit que je recommande !

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!